Voici une sélection des livres qui m'ont accompagné durant mon voyage. Trouvés au hasard des rencontres, échangés dans une échoppe de Yogja ou de Lima, ils ont fait partie de mon voyage, m'imprégnant leur esprit et leur style.


L Alchimiste Paulo Coelho

Je n'avais jamais lu ce classique. En tombant dessus en Chine je me suis dit que le récit de ce voyage initiatique tombait à pic dans mon périple. Soyons francs l'Alchimiste n'est pas le plus grand livre du monde, l'écriture, joliment imagée, reste toutefois simple, pour ne pas dire simpliste, et manque un peu de souffle, quoiqu'on perçoive la volonté de l'auteur de s'attacher à un style épuré, à l'image d'un Petit Prince.
Mais l'histoire est belle, pleine de cette poésie un peu absurde, évanescente, comme les auteurs sud-américains en ont le secret. On appelle cela le merveilleux en littérature.
D'un point de vue philosophique, le livre soulève nombre de questions ontologiques mais y répond de façon rapide, en surface. Libre au lecteur de pousser plus avant la réflexion? N'importe, l'Alchimiste est une bouffée de fraîcheur, une porte ouverte sur soi et sur le monde. C'est aussi grâce à lui que j'ai eu cette expérience mystique au sommet du volcan Bromo, sur l'île de Java, quand soudain j'eu l'impression de toucher du bout des doigts au "langage universel", de saisir pour un instant l'harmonie du monde, de l'appréhender, même sans la comprendre. Rien que pour cela l'Alchimiste est un des meilleurs livres de mon voyage.

L Evangile selon Pilate Eric Emmanuel Schmitt

Si j'étais une femme et que je devais tomber amoureux d'un auteur ce serait assurément de Schmitt. L'Evangile était le seul roman que je n'avais pas lu de l'écrivain. Il me confirme dans ma passion pour mon auteur contemporain préféré. Humanisme, intelligence, style. Dans l'Evangile, plus que dans tout autre, s'exprime la générosité d'un homme qui croit en l'Homme, qui l'aime et le clame. Philosophe de l'amour, EES nous ouvre son esprit et son coeur tout d'un, avec finesse et -comble de l'intelligence et du plaisir- humour et espièglerie, mais jamais dérision. Et on a envie d'adhérer à cet humanisme exacerbé qui s'inscrit jusque dans un style très charnel et sensuel, dans une écriture qui a nul autre pareil sait capter l'essence de l'homme et surtout de la femme; cet être mystérieux, insaisissable pour nous autres pauvres mâles, il semble l'avoir -enfin!- compris à sa juste valeur et il la revêt de sa gloire méritée.
Quant au livre proprement dit, il s'agit d'un dyptique: les questionnements intérieurs et les errances puis le post-mortem du plus grand héros de tous les temps, de ce hérault d'amour qui deviendra immortel en mourant, dont le vrai pouvoir ne se révèlera qu'au tombeau, lorsque le dernier des athées deviendra le premier chrétien. Pilate, cartésien avant l'heure, commence par ne rien croire et finit par douter; avec le doute commence la foi.
Magnifique. Inmanquable.

L'art de la guerre Sun Tzu

Contes du jour et de la nuit Guy de Maupassant

Un recueil de nouvelles où s'exprime tout le génie minimaliste du maître. Aller à l'essentiel, sans soubresauts, détours ou fioritures pour créer un climat d'étrangeté latent, puissant et efficace, pénétrant lentement le lecteur jusqu'aux os. Le meilleur du meilleur? La main, un chef d'oeuvre du fantastique littéraire.

J aimerais que quelqu un m attende quelque part Anna Gavalda


Les liaison dangereuses Chaderlot de Laclos

Les liaisons fait partie de ces oeuvres qui suffisent à faire rentrer leur auteur au panthéon des grands quand bien même elle fut leur seule produite. Chef d'oeuvre absolu de machiavélisme, de manipulation et de perversité, il se dégage des quelques 500 pages un malaise qui grandit au fil des échanges entre les protagonistes. D'abord fasciné, l'on devient vite nauséeux devant les trésors d'inventivité dont font preuve le Vicomte De Valmont et la Marquise de Merteuil pour perdre leurs victimes désignées. Ceux-ci incarnent à l'excès les travers d'une société fondée sur la dissimulation, le masque, le pédantisme et la fatuité; Les liaisons ou de l'importance d'être arrogant, faux et dupeur.
Cette critique avouée se double d'une analyse des rapports et mécanismes amoureux d'une surprenante modernité et d'une incroyable justesse. La finesse avec laquelle Laclos saisit les méandres internes qui régissent les fors masculins et féminins est sidérante. Moi, émois, réflexions, tactiques, stratégies sont analysées avec brio tout en montrant le fossé qui sépare l'homme et la femme dans leur incompréhension sentimentale réciproque.
Enfin, passée la forme purement épistolaire du roman qui parfois semble figer quelque peu l'action, les Liaisons dangereuses est aussi un chef d'oeuvre esthétique, servi par un style fluide, chirurgical qui arrive à décrire et nommer l'indicible qu'est le sentiment amoureux (ou du moins son illusion). Toute l'écriture repose sur un jeu de parallélismes, de chiasmes, d'antimétaboles qui, outre qu'ils servent le propos, produisent un grand effet esthétisant qui fait qu'au delà du fond on s'extasie d'avoir sur la forme brillante du roman.
Un chef d'oeuvre absolu et une fierté de la littératue française.

Et si c´etait vrai? Marc Levy

En lisant le pitch de ce...cette...chose... je me suis laissé abuser par le succès avéré de ce Monsieur vendu à 15 millions d'exemplaires. C'est une merde il n'y a pas d'autre mot. Histoire bancale, sentimentalisme mièvre à l'extrême (et dieu sait qu'il m'en faut beaucoup en la matière), écriture plate, sans style véritable, personnages limités. Ce qui m'agace le plus? J'ai perdu 2 heures de ma vie à lire cette daube qui ne mérite même pas les 5 lignes que je viens d'écrire. Lorsqu'en plus on me soutient que je n'ai pu l'apprécier car "c'est de la littérature féminine" je m'interroge sérieusement sur le niveau intellectuel du beau sexe dont je suis poutant le plus fervent admirateur.

Mort aux cons Carl Aderhold

Cosmetique de l assassin Amelie Nothomb

L Africain JMG Le Clezio

Ce petit livre sans prétention m'a touché par son aspect autobiographique.Le Clézio, cet immense voyageur, raconte ses souvenirs d'enfance  ces senteurs d'Afrique qui ressurgissent dans sa mémoire, ces couleurs, ces pieds nus colorés par la terre noire... et puis son père, personnage fascinant, insaisissable et emblématique pour l'enfant revenu en France.
Sous une écriture apparemment prosaïque se cache un style épuré mais avec un grand pouvoir d'évocation, très sensuel et rempli de poésie et de tendresse. Car Le Clezio aussi est un humaniste engagé, vertu sans doute acquise durant ses nombreux et voyages et séjours incroyables auprès des communautés indigènes d'Afrique et d'Amérique. Un joli petit livre pour qui veut découvrir cet auteur au parcours personnel unique.

Vol de nuit Saint Exupery

Un classique qui nous offre à découvrir un monde méconnu, céleste s'il en est: celui des premiers courriers aériens nocturnes à une époque où la technologie rendait périlleuse une telle entreprise.Dans un style mélant superbe des paysages survolés et intimisme des personnages, du pilote en prise avec les éléments, de sa femme inquiète du retour au port de son marin du ciel et du directeur des opérations dédié à son devoir, Saint-Exupéry nous plonge littéralement dans son récit et dans le for intérieur de ses héros avec qui l'on partage la peur de l'inconnu et la fragilité face à la puissance inexorable de la nature. Un beau livre à l'implacable douceur.

La mere des chagrins wef 

La lampe d'Aladino Luis Sepulveda