P1080391 P1080392

Me voici parti aujourd'hui pour la mythique Ile des Pins qui s;annonce avec l'ilot Brosse dont vous comprenez je pense l'origine du nom.

P1080393 P1080394

La baie de Kuta offre un debarcadere paradisiaque; puis une voute vegetale vous conduit a Kanumera.

P1080395 P1080396

J'aime voir les ombres des pins colonnaires se projeter sur le sable' s'etirant jusqu'a plonger dans l'eau. A droite le recif coralien offre un merveilleux spot de plongee.

P1080397 P1080398

Lorsqu'on arrive a l'Ile des Pins, on s'arrete. Cela ne signifie pas qu'on cesse sa marche, qu'on fasse une simple halte pour un coup d'oeil. Non. C'est tout l'etre qui s'arrete. Le corps s'immobilise, les pensees cessent leur cheminement, les battements du coeur entrent en suspens. Le corps et l'ame entrent alors en contemplation.

P1080399 P1080400

Errant sur la plage avec ce sac-a-dos qui ne veut pas lacher depuis le debut de ce voyage, je me decide a l'abandonner sur le sable. Un endroit aussi paradisiaque est forcement sur. Tout en me dirigeant a travers la foret epineuse vers le sommet de la montagne qui culmine au centre de l'ile je pense: et quand bien meme mon sac n'etait pas la a mon retour qu'ai-je a perdre sinon 15 kilos? J'ai sur moi les 3 choses essentielles a mon voyage: mon passeport, mon disque dur et mon appareil photo.

P1080401 P1080402

Tandis que je contemple le spectacle aussi beau que simple de la vue a 360 degres depuis les 262 metres du pic Nga je me demande jusqu'a quel point l'on peut se debarasser des choses materielles. Meme celles qui nous apparaissaient indispensables jusqu'alors semblent superfetatoires. Pour beaucoup, elles ne servent qu'a nous rassurer, a nous raccrocher a quelque chose de tangible, de fongible qui nous aide a nous definir. J'existe a travers ces objets qui m'entourent et que je peux saisir. Ne faut-il pas apprendre a les depasser et a vivre independamment d'elles, par soi uniquement? Est-ce possible?

P1080403 P1080404

Je vais avoir l'occasion de verifier mes belles theories puisqu'a mon retour sur la plage quatre heures apres, plus de sac (evidemment?)! Le soir tombe rapidement et comme j'en ai l'habitude depuis que je suis en Caledonie je n'ai pas de gite reserve (je ne sais jamais deux heures avant ou je vais dormir). Heureusement je trouve une ame charitable en la personne d'Antoine qui me propose de dormir chez lui.